Errance

L’œuvre gravée que je présente ici fait partie
d’une série appelée Errance.
Cette démarche se nourrit de vides délibérés,
de libres doutes, de réponses abruptes,
imprévues.

 Les individus, les couples, les entités, les
singularités y émergent, comme d’une marée
noire, du chaos où ils ont été conçus.
Malgré eux, ils narrent une histoire que l’on
ne devine qu’à moitié, celle de toutes les
intimités.